Cornemuses

 
 

Mélodie et bourdons, voix et cornemuse


Les mélodies traditionnelles du répertoire français sont marquées par la clarté musicale de la monodie modale. Sans accompagnement autre qu’un bourdon, elles déploient leur autonomie, leur force et saisissent l’oreille par la vigueur de la voix,et l’intensité du timbre de la cornemuse.

D’autant que les textes, variés à l’infini par la fantaisie de la mémoire des chanteurs/passeurs successifs, racontent des histoires intenses, charpentées, qui aiguisent la curiosité.

Evelyne Girardon et Jean Blanchard transmettent leur passion profonde envers ces répertoires, et versent cette contribution au concert des cultures du monde, en faisant rimer avec aisance modalité et modernité.


jjeanandreblanchard@gmail.com


http://www.myspace.com/girardonblanchard

 

Duo Girardon-Blanchard

chant



musette 16p, 11p












Si j'avais un bon ami

Qui m'aimerait qu'à demi,

Je lui ferais passer l'eau,

Passer l'eau, (bis)

Je lui ferais passer l'eau,

La rivière sans bateau.


Si j'avais ô un amant

Qui m'aimerait tendrement,

Je lui donnerais tout c'que j'ai,

Tout c'que j'ai (bis)

Je lui donnerais tout c'que j'ai,

La rivière de mon coeur.


Si j'avais des p'tits enfants

Qui m’aimeraient tendrement,

Je leur donnerais tout c'que j'ai,

Tout c'que j'ai (bis)

Je leur donnerais tout c'que j'ai,

La rivière et le moulin.


Chansons populaires du Nivernais et du Morvan, collectées par A. Millien, à Beaumont-la-Ferrière auprès de M. J. Magnand en 1878.